TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES
MANDEMENT DE SAINT-BONNET.

En vertu de leur acte de fondation par le dauphin Humbert II, datant du 23 décembre 1342, les religieuses de Montfleury avait à percevoir une rente de 670 livres 19 sols 10 deniers sur l’ensemble du mandement de Saint-Bonnet. Elles la recevaient de la main des consuls des diverses communautés composant ce mandement, au prorata de leur population. Comme compensation à cette libéralité, elle étaient tenues à faire la moitié des frais des exécutions capitales qui avaient lieu en Champsaur.

BÉNÉVENT-ET-CHARBILLAC

État ecclésial:

Cette Paroisse est sous le vocable de saint    Michel. En 1708, il existait une chapelle, sous le titre de Saint-Pancrace, au hameau de Gentillon. dans laquelle on disait  la messe les jours ouvrables. Le prieur de Saint-Bonnet, de l’ordre de Cluny, était collateur, de la cure et décimateur de la paroisse de Bénévent qui dépendait de l’archiprêtré du Champsaur.

Ordres hospitalier:

L’ordre de Saint-Antoine en Viennois possédait, à Bénévent, des biens et un hôpital qui lui avaient été cédés par l’ordre de  Saint-Jean-de-Jérusalem, le 16 mai 1311 et relevaient de la commanderie de Bannes (voir Aubessagne). Ces biens retournèrent à l’ordre de Saint-Jean après la suppression de celui de Saint-Antoine, en 1778.

Hôpitaux:

- Voir l’article précédent

-Administration et Justice:

 Faisait  partie de l’élection de Grenoble, de la subdélégation de Gap et du vibailliage du duché de Lesdiguières.

État féodal:

- Une très ancienne famille, qui portait le nom de cette seigneurie, en posséda une partie pendant tout le moyen âge :

  • - Guillaume de Bénévent, 1116-1132
    - Guillaume,     1166
    - Guillaume, 1200
    - Falques, 1250
    - Guigues et Lantelme, 1260
    - Lantelme, 1337
    - Guillaume, 1340
    - Jean, 1366
    - François, son cousin, 1386-1400; il parait avoir été le dernier membre de cette famille ayant possédé la terre de Bénévent. Le duc de Lesdiguières en était seigneur en  1611.
  • Biographie:

    - BÉNÉVENT (Guillaume de), dit de Champsaur, d’abord doyen du chapitre de Gap, fut, de 1134 à 1169, archevêque d’Embrun.
    - BÉNÉVENT (Guillaume de), probablement neveu du précédent, d’abord chanoine de Fréjus, puis entra dans l’ordre des Chartreux, puis fut évêque de Digne ; il fut enfin archevêque d’Embrun, de 1189-1208.
     - Cette famille de Bénévent tomba, au. XVe siècle, dans la gène; au XVIe siècle ses membres étaient les uns ouvriers à Gap, les autres marchands à Marseille.

    [Retour

    CHARBILLAC:

    État ecclésial:

    - La paroisse de Charbillac, placée sous le vocable de saint Gervais était, comme la précédente, de l’archiprêtrée  du Champsaur,. Une très ancienne chapelle dédiée à saint Grégoire, existait au hameau de Lauberie. Le curé prenait le titre, de prieur curé et était principal décimateur

    Administration et Justice:

    - Comme à Bénévent.

    État féodal:

    -Je ne connais pas de seigneurs particuliers de Charbillac, qui, peut-être, était uni avec Bénévent, au point de vue féodal. Il faisait partie, en 1611, du duché de Lesdiguières.

    [Retour