TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES
3.CHÂTELLENIE DE CHAMPSAUR


Le Champsaur rapportait, au XIVe siécle, plus de 5,300 florins d’or au Dauphin; l’office du châtelain qui percevait ces impôts était donc des plus importants, aussi était-il assisté, d’un vice-châtelain.



- Aymar de Bardonnèche, 1282
- Guillaume de Montorcier, 1299
- Pierre Claret, 1309
- Perret Aynard. 1310-1312
- Pierre d’Avalon, 1312-1315
- Jean Bonfils, 1315
- Pierre d’Avalon, 1317
- Jean des Orres, 1318
- Aymeri Leuczon, 1318-1322
- Jean Jamfiliaci, 1324-1326
- Guigues de Villaret. 1327-1330
- Jean Jamfiliaci, 1330-1334
- Gilet de la Beaume. 1335-1338
- Aymar de la Piarre, 1338
- Gilet de la Beaume, 1340
- Henri Gras, 1341
- Gilet de la Beaume , 1343
- Ancelme de Sézanne, 1345
- Étienne de Roux, 1348
- Gilet de la Beaume, 1349
- François Gras, 1351-1364
- Jean de Roux, 1364
- François Gras, 1366
- Jean Tencin, 1370-1376
- Jean de Roux, 1376-1396
- Guillaume Louvel, 1397-1410
- Thomas du Bois, 1411-1417
- Raymond de Montauban, 1418-1440
- Antoine de Montauban, 1441-1443
- Catherin d’Oncieu, 1447
- Pierre de Monts, 1462-1484
- Honoré de Bonne, 1498.

MANDEMENT D’AUBESSAGNE


[Retour]

Le mandement d’Aubessagne et celui de la Motte, dont je parlerai plus loin, ont été distincts pendant tout le moyen âge; leurs seigneurs étaient différents. Il paraitrait, d’après un document de la fin du XVIe siècle, qu’ils auraieint été unis à cette époque; mais cela est loin d’ètre certain, à cause du peu de précision que présentent les actes du XVIe siècle relativement aux délimitations des mandements.

CHAUFFAYER (commune AUBESSAGNE renommée en 1887)

État ecclésial:

- La paroisse d’Aubessagne était en 1408 placée sous le vocable de Notre-Dame-des-Gràces, changé plus tard en celui de Sainte-Anne. A la fin du Xe ou au commencement du XIe siècle, un seigneur pieux nommé Nantelme la donne à Cluny, et on l’unit à l’abbaye de Saint-Chaffre; mais à une époque que je n’ai pu déterminer, elle fut soustraite à cette juridiction et donnée au prieuré de Saint-Bonnet qui dépendait de celui de Remette, près de Gap, appartenant lui-même à l’abbaye de Saint-Victor , de Marseille. Ce prieur était collateur de la cure et percevait les deux tiers des dîmes de cette paroisse; le troisième tiers appartenait à l’abbaye d’Oulx, à laquelle il avait été confirmé par une bulle d’Eugène III de 1148. Cette bulle nous apprend que cette abbaye était propriétaire des dîmes qui se percevaient entre les deux rivières de la Severaisse et la Séveraissette. Seulement, il est à observer que la Séveraissette qui traverse aujourd’hui la commune de Saint-Eusèbe, a changé son cours par suite d’un cataclysme dont la traditioin nous a conservé le souvenir; avant cet événement, elle se jetait dans le Drac en passant par les hameaux de Beaurepaire (Beaurivage) et du Marais, et le territoire dans lequel l’abbaye d’Oulx touchait la dîme, était bien moins étendu qu’on ne pourrait le penser à l’aspect des lieux tels qu’ils sont aujourd’hui.
- En 1703, une chapelle, dont le vocable ne m’est pas connu, fut fondée au hameau de Beaurepaire.
- Aubessagne faisait partie de l’archiprêtré du Champsaur.

Ordres hospitalier:

- L’ordre de Saint-Jean de Jérusalem avait, par suite d’une donation de Guigues, dauphin et de son frère Othon, due de Bourgogne, acquis vers 1210 des terres dans cette paroisse ; cette libéralité fut confirmée le 23 septembre 1284 par le Dauphin. Le 16 mai 1311 l’ordre de Saint-Jean fit cession à celui de Saint-Antoine en Viennois de toutes les propriétés et redevances qui lui appartenaient depuis Pont-Haut. près de la Mure (Isère), jusqu’au col de Chauvet, près de Gap, moyennant certaines compensations dont nous parlerons ailleurs (voy. Gap, Tallard, le Monètier-Allemont). L’ordre de Saint-Antoine érigea ses possessions du Champsaur en commanderie, dont le siège était au hameau de Bannes, paroisse d’Aubessagne, et qui prit le nom de commanderie de Bannes, le siège de cette commanderie se nomme encore l’Hôpital; de 1312 à 1356, il y exista une chapelle sous le nom de Sainte-Marie-Madeleine, plus tard, elle fut placée sous le vocable de saint Antoine. Cette commanderie retourna à l’ordre de Saint-Jean après la suppression de celui de Saint-Antoine en 1778

Hôpitaux:

- Un hôpital était annexé à la commanderie de Bannes.

Administration et Justice:

- Aubessagne dépendait de l’élection de Grenoble, de la subdélégation de la Mure et du vibailliage du Champsaur

État féodal:

- Une famille qui portait le nom de cette terre la posséda dans l’origine;

  • - Rolland et Guigues d’Aubessagne, 1262
    - Isoard, 1290
    - Pierre des Herbeys l’acquiert, 1300
    - Bermond, 1328-1343
    - Pierre, son cousin, fils de Nicolas, lui achète cette terre le 17 septembre 1343-1378
    - Lantelme , sa fille, épouse de Jean Gras, 1378-1408
    - Jean, leur fils, 1408
    - Henri, 1420
    - Antoine , son neveu , en hérite, 1420-1436
    - Claude, neveu du précédent, en hérite, 1430-1505
    - Pierre, 1535-1545
    - Claude, 1556
    - Melchionne, 1580-1606
    - Jean Fulcon-Saint, anobli en avril 1599 l’achète en 1606
    - Pierre d’Armand, son gendre, 1610
    - Marguerite, fille de ce dernier, épouse Florent de Renard, qui vend cette terre avec une partie de celle de Saint-Jacques en Valgaudemar, pour 33,000 livres, à son cousin Abel d’Armand, le 14 juin 1626
    - Abel d’Armand, 1626-1631
    - Pierre, 1641-1656 - Mary et Jacques, 1680-1719
    - César, fils de Mary et Claude Ravier, son beau-frère, 1719-1726
    - Jacques du Port de Pontcharra, 1726-1760 - Louis- François, 1760-1789
    - Raymond de Laye possédait une petite part de cette seigneurie qu’il vendit à Pierre des Herbeys le 19 octobre 1378.
  • Histoire:

    - 1225, Guigues-André, dauphin, donne la terre d’Aubessagne comme garantie de la dot de sa soeur Marguerite, mariée à Amé, comte de Savoie.

    [Retour]