TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES
MANDEMENT D’ESPINASSES

[Retour]

ESPINASSES:

État ecclésial:

La paroisse d’Espinasses était sous le vocable de saint Jean-Baptiste. En 1516, aucune chapelle n’y payait de décimes ; en 1742, il y en avait une sous le titre de Notre-Dame. Le clergé paroissial se composait, en 1783, d’un curé et d’un vicaire ; la cure était à la collation de l’archevêque qui percevait la dîme par égale part avec le curé

Ordres hospitalier:

L’ordre de Saint-Jean-de-Jéruisalem possédait dès 1146 dans cette paroisse la chapelle de Saint-Jean (aujourd’hui commune de Théus) ; elle dépendait de l’église du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Elle appartenait encore à cet ordre au XIVe siècle.

Administration et Justice

Dépendait d’Embrun au point de vue administratif et judiciaire.

État féodal

La seigneurie d’Espinasses était divisée en deux parts, dont l’une appartenait à l’archevêque d’Embrun et l’autre à un seigneur particulier qui, probablement, avait succédé au Dauphin.

  • Pierre Rostaing de Saint-Crépin, possesseur de la moitié de la seigneurie, 1270.
    Il la vend à Pierre Reynaud avant 1347
    Georges et Annette, enfants du précédent; la seconde fait héritier Obert d’Aspres vers 1360.
    Celui-ci vend sa part à Aymar d’Orcières 260 florins, le 25 mai 1379
    Jean et Antoine d’Orcières vendent à Pierre Étienne 200 florins, le 31 mai 1397
    Jean Étienne teste en faveur de Pierre, son fils, en 1435
    Pierre Gandelin achète cette terre à ce dernier vers 1440
    Pierre, soit fils, 1487
    Antoine Sauret, 1524
    Claude, 1548-1560
    Claude, 1575-1581
    Françoise, sa soeur, épouse de Laurent Baile, 1581-1643
    Pierre Martin de Champoléon achète, 1613
    Charles, 1665-1698
    Gaspard, 1699
    Pierre Blanc-la-Naute, 1700-1714.
    Joachim, 1714-1765
    Pierre-Nicolas, 1787-1790.
  • Je trouve encore comme ayant possédé de petites parts de cette seigneurie, Artaud et Rodolphe Rolland, 1384, et Chérubin d’Orcières, évêque de Digne, 1541.

    [Retour]