TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES

CHÂTELLENIE DE VEYNES.

La châtellenie de Veynes, quoique très peu étendue, avait une certaine importance; elle fut quelquefois unie avec celle de Montalquier. Voici la liste de ses châtelains:

- Eustache de Réotier, 4290-1291 - Pierre de Treffort, 1312-4313
- Jean Nicolas, 1315 - François Jaussaud, 1318-1321
- Reynaud de Morges, 1321 - Guigues de Villaret, 1324
- Soffrey d’Arces, 1324-1325 - Bermond Raffin, 1326-1327
- Thomas de Somane, 1330 - Boniface de Bardonnèche, 1331-1332
- Jean de Freyssinières, 1336 - Pierre de la Tour, 1337-1341
- Le seigneur d’Aiguille, 1342-1345 - Bertrand Lamy, 1386-1389
- Jean Barban, 1389-1396 - Pierre d’Aygatière, 1396-1400
- François d’Orange, 1401 - Pierre Gandelin, 1402-1403
- Aubert Le Fèvre, 1415 - Nicolas Erloud, 1413
- André de Montrigaud, 4470-1481.

MANDEMENT DE FURMEYER.


FURMEYER.

État ecclésial:

La paroisse de Furmeyer était au XIVe siècle sous le vocable de Saint-Michel qui fut ensuite transformée et celui de Notre-Dame de Consolation. Le 1er Juillet 1374, Humbert de la Tour y fonda une chapelle de 5 florins de revenu. Aucune chapelle payant les décimes n’y existait en 1516. L’évêque de Gap était probablement collateur de la cure; le curé prenait le titre de prieur-curé et partageait avec l’évêque les dîmes de cette paroisse qui faisait partie de l’archiprêtré du Gapençais.

Protestants:

Le culte protestant fut autorisé à Furmeyer le 11 février 1572, à la requête d’Isabeau Rambaud, veuve du seigneur du lieu. On n’en trouve plus aucun exercice au XVIIe siècle.

Administration et Justice:

Furmeyer dépendait de l’élection et de la subdélégation de Gap. Le seigneur avait une juridiction particulière s’exerçant dans cette ville, au XVIIe siècle, avec appel au vibailli.

État féodal:

Furmeyer était subdivisé en deux coseigneuries :

  • - Guy de Furmeyer, 1239
    - Romaine, Hugues, prêtre, Alix, Laure et Allemande, ses nièces, vendent cette terre aux consuls de Gap pour 144 livres viennoises, le 3 janvier 1253. Le Dauphin la reçoit en nantissement des consuls de Gap, en 1255; il l’acquiert définitivement le 11 décembre 1271. Il en inféoda une portion à Raymond Raymond vers 1350
    - Pierre, Raymond et Claude,ses fils, 1366-1409
    - Henri, fils de Raymond; Jean, fils de Claude, 1409-1427
    - Pierre, fils d’Henri; Antoine, fils de Jean, 1127-1439
    - Henri, fils de Pierre, 1440
    - Claude, 1480-1500
    - Jacinthe, fille d’Antoine, neveu du précédent, en hérite, épouse Gabriel de Chambaud et ils vendent cette seigneurie à Guélix Rambaud en 1525
    - Antoine Rambaud, 1556-1566
    - Jacques, son frère, 1566-1590
    - Daniel de la Villette, son neveu, dont le père nommé Gaspard avait déjà hérité d’une partie de cette terre d'Antoine Rambaud, 1590-4600
    - Aubert, 1615-1642
    - Antoine-François, 1690-1717
    - Pompée, 1718-1730
    - Charles-Antoine, 1759-1789.
  • - Humbert, son fils, 1353-1374
    - Dragonette de la Tour, épouse Roger de Furmeyer, 1374, puis Jacques de Montorcier et teste en 1380
    - Georges de Montorcier qui teste en 1431
    - Jacques, 1431-1451
    - Antoine qui teste en 1501
    - Aymar, 1525
    - Bonnet de Bonne achète en 1545
    - Jean, son fils, qui meurt en 1590
    - Gaspard,1590-1593
    - Marguerite-Madeleine-Claudie, sa fille, épouse Charles Martin de Champoléon, 1600-1659
    - Pierre, leur fils, 1660-1671
    - André, 1683
    - Oronce Mathieu achète, 1700-1720
    -  Laurent, 1720-1733
    - Mathieu, 1789
  • Biographie:

    - BONNE (Gaspard DE),dit le capitaine Prabaud, fils de Jean et de Geneviève de Theys; il fut capitaine puis colonel d’infanterie, gouverneur d’Embrun (1585-1593), et fut tué le 6 mai 1593 à Saint Colomban, en Italie. Il avait fait, sous les ordres de Lesdiguières,qui l’estimait fort, toutes les campagnes contre le duc de Savoie et les Ligueurs.

    [Retour]