TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES

[Retour]

GUILLESTRE

État ecclésial:

- La paroisse de Guillestre était sous le vocable de l’Assomption de la Vierge ; elle fut confirmée le 90 décembre 1118 par le pape Gélase II à l’abbaye de Saint-André d’Avignon. Les chapelles payant les décimes Étaient celles de Sainte-Catherine, existant déjà en 1312, de la Sainte-Trinité, de Saint-Jacques, de Sainte-Croix, de Saint-Pierre. de Saint-Claude et de Sainte-Croix, en 1516; de Saint-Sébastien, de Saint-Crépin, de Saint-Crépinien et de Saint-Antoine, en 1532; de Sainte-Anne, de Saint-Lazare, de Sainte-Marguerite, de Saint-Pierre et de Saint-Roch, nommée aussi des Quatre-Champs, en 1742. La cure de Guillestre était à la collation de l’abbé de Saint-André d’Avignon ; l’archevêque nommait le prieur et les dîmes se partageaient entre lui et les moines de Saint-André

Protestants.

- Il y avaient à Guillestre un temple qui fut démoli par arrêt du conseil du roi du 4 décembre 1681.

-Administration et Justice:

- Guillestre fut, au moyen-âge, le siège d’un châtelain épiscopal et le juge des châteaux épiscopaux y fut transféré de la ville d’Embrun au XVe siècle par l’archevêque Jean Baile ; ce juge, qui portait d’abord simplement le titre de juge de la cour de l’archevêque, avait dix-sept terres sous sa juridiction ; le mandement de Guillestre était compté pour quatre de ces terres. On a pu lire à l’article consacré, à Embrun la liste de ces magistrats.
- L’archevêque avait à Guillestre un château fort; une garnison royale y fut mise pendant les guerres de religion; M. de Chaffardon en était gouverneur en 1586, M. de Belmont en 1587. Au point de vue administratif, Guillestre dépendait d’Embrun au XVIIe siècle

État féodal:

- L’archevêque d’Embrun était seul seigneur de Guillestre.

Industrie et Commerce:

- 1473, 18 octobre, les habitants de Guillestre massacrent Arnoul Baymond qui vient de la part du gouverneur du Dauphiné leur signifier que la foire de Saint-Luc qui se tenait dans leur bourg, sera désormais transférée à Embrun. A la suite de cet événement les Embrunais cèdent en 1475 à Guillestre leurs droits sur cette foire.
- 1537, l’archevêque établit à Guillestre une nouvelle foire franche.
- 1521, 3 juin, les mines de Guillestre sont albergées par le Dauphin.

Histoire:

-1369, une bande de routiers nommés les Provençaux, passant en Italie, saccage Guillestre.
-1373, à la suite d’un différend né entre l’archevêque et le Dauphin, relativement à leur juridiction respective dans l’Embrunais, le bailli d’Embrun s’empare de la ville et du château de Guillestre, qu’il laisse piller, et maltraite les officiers épiscopaux ; le pape et l’archevêque fulminent une excommunication.
-1374, 15 avril, un traité intervient entre le Dauphin et l’archevêque ; Guillestre est restitué à ce dernier.
- 1380, le Pape lève l’excommunication qu’il avait prononcée.
- 1501, 9 septembre, le parlement de Grenoble prend les citoyens de Guillestre sous sa protection moyennant le don d’un écu d’or par an.
- 1505, 3 avril, Louis XII enjoint au gouverneur du Dauphiné de prendre sous sa protection les citoyens de Guillestre, tyrannisés par Jean de la Molette, mandataire de l’archevêque, qui leur interdit de s’adresser, pour leurs procès civils, à d’autres qu’à l’archevêque ou au Pape, fait emprisonner les consuls et quitter le pays à ceux qui s’opposent à ses empiétements.
- 1515, juillet, Bayart, Trivulce et le connétable de Bourbon, allant en Italie, passent à Guillestre ; François Ier, s’y arrête au mois d’août de la même année.
- 1535, 4 décembre , le connétable de Montmorency traverse Guillestre.
- 1537, 30 octobre, François Ier, y couche; 11 novembre, même année, Blaise de Montluc et ses Gascons séjournent à Guillestre avant d’envahir la vallée de Barcelonnette par le col de Vars.
- 1517, 8 septembre, Henri II couche à Guillestre.
- 1586, juillet, Lesdiguières attaque Guillestre ; il est repoussé.
- 1587, 4 septembre, prise de Guillestre par Lesdiguières
- 1620, 28 février, Louis XIII, accompagné de Richelieu, couche à Guillestre il pousse une pointe dans les Combes du Queyras pour examiner le chemin, et il le juge impraticable. Il s’arrête au Pont-la-pierre; la maison voisine prend, en souvenir de cette visite, le nom de Maison du Roi.
- 1692, du 27 au 31 juillet, le prince de Commercy et le général Caprera, avec quatre mille hommes des troupes du duc de Savoie, passent le col de Vars et mettent le siège devant Guillestre, défendu par huit cents Français commandés par M. de la Chalandière ; la ville capitule au bout de trois jours, une contribution de 6,000 livres lui est imposée.

Biographie:

- COURT (Louis), peintre dans la manière de Jouvenet, il signait LVD. COVRT GVILL (estranus); il existe dans l’église paroissiale de Briançon deux tableaux de sa main, datés de 1719 et 1720, et représentant la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres et Théodose et saint Ambroise. Je ne connais rien de sa biographie.

Bibliographie:

- PILOT (J.-J.-A.). Guillestre (album du Dauphiné, t.i,p.105)

[Retour]