TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES
MANDEMENT DE LAGRAND

[Retour]

LAGRAND.

État ecclésial :

La paroisse de Lagrand était sous le vocable de la Nativité de Notre-Dame; le prieur en était collateur. Plusieurs anciennes chapelles y existaient sous les titres de Saint-Agricol, Saint-Avon, Saint-Jouvent et Saint-Crigne; cette dernière était le but d'un pèlerinage. En 1798, nous y trouvons une nouvelle chapelle de Saint-Jean-Baptiste au hameau des Aubres. La paroisse de Lagrand était de l'archiprêtré du Rosanais.
Un prieuré conventuel fort important existait dans cette parcisse sous le titre de Sainte-Marie. Avant 1091, il appartenait, j'ignore par suite de quelle donation, an Saint-Sépulcre d'Aquapendente, qui était lui-même une possession immédiate de l'église du Saint- Sépulcre de Jérusalem. Urbain V, par une bulle du 6 décembre 1365, Le donna à l'ordre de Cluny. Il fut, vers cette époque, placé sous la dépendance de l'abbaye de Ganagobie, au diocèse de Sisteron, puis, sous celle de Notre-Dame de Rochefort, près Villeneuve-lès-Avignon, au XVIIe siècle. Le prieur de Lagrand était seigneur temporel pour la plus grande partie et décimateur de cette paroisse ainsi que de Nossage et Bénévent, qui ne formaient alors avec Lagrand qu'une seule communauté. A Nossage, le prieuré possédait une exploitation rurale assez considérable qui porte aujourd'hui encore le nom de Prieuré et dans laquelle il y avait une chapelle. En 1559, cinq religieux habitaient encore le prieuré de Lagrand.

Il suffit de jeter les yeux sur la liste précédente pour constater quel trouble apportèrent dans le prieuré de Lagrand les guerres de religion; le monastère et l'église paroissiale furent en partie démolis et les revenus furent saisis par les prête- noms des capitaines protestants.
Au milieu du XIVe siècle, un autre prieuré existait à Nossage; il appartenait aux religieuses de l'abbaye de Sourribes et ne parait pas avoir existé longtemps après cette époque. Il possédait des revenus à la Beaumette(Oze)et à Saint-Cassien (Chabestan) et Béatrix de Sabran en était prieure en 1348

[Retour]

Adminitration et Justice:

Lagrand faisait partie du vibailliage, de l'élection et de la subdélégation de Gap.

État féodal :

Le prieur de Lagrand était seigneur de cette communauté sous le haut domaine d'abord des comtes de Provence puis des Dauphins. Au XVIIe siècle, nous trouvons dans le village de Bénévent un petit arrière-fief dont voici les possesseurs:

  • François Hugues 1620
    David, 1630
    David, 1680-1704
    Pierre, 1751
    Hugues et Pierre de Laget, 4770-1789
  • Histoire:

    1317, 15 août, transaction entre le Dauphin et Bernard de Laborel, prieur, par laquelle celui-ci reconnaît devoir au Dauphin l'hommage, le service militaire et que sa seigneurie est sous la juridiction delphinale pour les causes criminelles.
    1390, les troupes de Raymond de Turenne révolté contre le comte de Provence s'emparent de Lagrand et pillent le trésor du prieuré d'où ils emportent une valeur de 1,500 fr. d'or, plus de 100,000 fr. à la puissance actuelle de l'argent.
    1562, 2 septembre, combat entre le chef' protestant Montbrun et La Beaume-Suze, capitaine catholique; l'armée protestante entièrement défaite se replie sur Orpierre.

    Bibliographie

    ALIARD (abbé). Le prieuré de Notre-Dame de Lagrand (Annales du Laus, 1882, p235).

    [Retour]