TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES

MANDEMENT DE LAZER

LAZER

État ecclésial:

- La paroisse de Lazer, sous le vocable de saint Georges, date au moins du XIIe siècle. En 1560 une chapelle de Notre-Dame des Épinettes y était fondée ; en 1708 il y avait en outre deux autres chapelles de Notre-Dame de Consolation et de Sainte-Catherine. Il existait autrefois dans cette paroisse un prieuré sous le titre de Saint-Georges, que des bulles de 1152 et 1183 confirmèrent à l'abbaye de Montmajour, ainsi que les chapelles de Saint-Georges et du Château. Ce prieuré avait été, avant 1516, uni à l'évêché de Gap, L'évêque était collateur de la cure et décimateur de la paroisse qui faisait partie de l'archiprêtré du Gapençais.

Administration et Justice:

- Les seigneurs majeurs d'Arzeliers et l'évêque de Gap se partageaient, au XIIIe siècle, la juiridiction de Lazer; Galburge de Mévouillon, dame d'Arzeliers, vendit sa part au Dauphin le 9 octobre 1264. L'évêque conserva à Lazer un tribunal dont l'appel était porté au juge épiscopal de Gap; à partir du XVIIe siècle cette juridiction fut exercée à Gap par le juge des châteaux épiscopaux

État féodal:

- La seigneurie de Lazer était partagée d'abord entre l'évêque de Gap et les seigneurs majeurs d'Arzetiers; j'ignore comment l'évêque avait acquis cette seigneurie. Galburge de Mévouillon, dame d'Arzetiers, vendit, le 9 octobre 1264, sa part au Dauphin. La part du Dauphin, aussi bien que celle de l'évêque, furent engagées ou vendues à diverses reprises. Balthazard de Moustiers, sieur de Gargas, était engagiste du Dauphin en 1582
-Balthazard de Bonne, engagiste de l'évêque, ainsi que Charles Faucher, pour 425 livres, en mai 1562. Cette vente est résiliée le 20 novembre 1564.

Industrie et Commerce:

- 1786, concession aux sieurs Ducros et Cie, des mines qui peuvent exister à Lazer.

Histoire:

- 1255, 23 juin, le Dauphin rend à l'évêque de Gap le château de Lazer dont il s'est emparé.
- 1312, 21 mai, transaction entre l'évêque de Gap et les habitants de Lazer relativement à ses droits seigneuriaux et aux redevances ecclésiastiques qui lui sont dues.
- 1391, novembre, Guilhem Camisard, chef de routiers, s'empare du château de Lazer et exerce des déprédations aux environs. Il fut fait prisonnier dans une sortie, mais Lazer ne fut pas rendu par Vilhavia, son lieutenant.
- 1392, le château est rendu moyennant une somme de 1,000 fr.
- Vers 1510 on découvre une fabrique de fausse monnaie au château de Lazer; le curé et le châtelain en étaient les organisateurs. Ils sont condamnés à une forte amende.

Biographie:

AMAT (Jacques), baron du Poët et d'Avançon, seigneur d'Upaix, Rabou, Chaudun, Montalquier et Châteaurenard, fils de Claude et de Claudine de Grimaud. Né vers 1590, il fut d'abord syndic des communautés villageoises (1627), puis conseiller et maitre d'hôtel du roi (1646), conseiller d'État (1647), fermier général
- il fit une fortune énorme, fut gouverneur de Château-Dauphin et mourut à Paris en 1660.
- Son fils Claude-Noël fut conseiller au parlement de Metz.

[Retour