TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES

MANDEMENT DE LA MOTTE.

Ce mandement comprenait, au moyen âge, une seule communauté et une seule paroisse ; il en forme deux aujourd'hui: celles de la Motte et de Molines. Il parait avoir été annexé, au XVIe siècle, à celui d'Aubessagne, mais cela est loin d'être certain.

LA MOTTE EN CHAMPSAUR

État ecclésial:

Dès le XIe siècle, la paroisse de la Motte existait sous le vocable de la Transfiguration; Nantelme, seigneur du Champsaur, la donna au commencement du XIe ou à la fin du Xe siècle, à l'ordre de Cluny, qui l'unit à l'abbaye de Saint-Chaffre et au prieuré de Saint-Firmin. En 1708 il y avait deux chapelles dans des hameaux, entre autres dans celui de Molines , qui n'étaient pas encore érigées en paroisses en 1789. Le curé de la Motte était à la nomination de l'abbé de Saint-Chaffre; le prieur de Saint-Firmin était principal décimateur de cette paroisse qui faisait partie de l'archiprêtré du Champsaur.

Administration et Justice:

La Motte faisait partie de l'élection de Grenoble, de la subdélégation de la Mure et du vibailliage du duché de Lesdiguières.

État féodal:

La Motte et Molines ne formèrent d'abord qu'une seule seigneurie, dont Louis de la Motte était seigneur en 1220; ces deux terres étaient divisées, au XIVe siècle.

  • - Guillaume Muisard, 1260
    - Imbert, 1300
    - Pierre, 1323
    - Jean, 1359
    - Guillaume, 1369
    - Guillaume, Jacques, Antoine et Léon :
      chanoine d'Oulx, vend sa part à François de Bonne, le 19 octobre 1378;
      fait héritier , vers 1400. Baudon d'Auriac, qui revend, pour 70 florins, à Jean Gras, le 13 novembre 1409
      fait héritier, vers 1400, François de Bénévent, dont la part passe à Guignes Athenulphi, qui la vend à Jean et Antoine Gras, le 29 mai 1417 :
      fait héritier Pierre de Menon en 1429
    - Zacharie de Menon, 1489 - Jacques, 1517-1550
    - Ennemond-Jean, 1550-1589
    - François et Jean, 1616
    - Daniel Lagier achète, 1625-1661
    - Alexandre, 1690
    - La famille de Bonne possédait une part de cette seigneurie, comme on vient de le voir, depuis 1378, par acquisition faite par François de Bonne, 1378-1385
    - Jacques, 1405-1409
    - Jean, 1458
    - Pierre, 1495
    - Jean, 1550
    - Pierre, 1565-1578
    - François de Bonne, plus tard connétable, hérite de son cousin, mort sans alliance et cette coseigneurie tombe, en 1611, dans le duché de Lesdiguières.
  • - Henri Gras , 1334-1354
    - Jacques, 1354-1382
    - Jean, 1382-1395
    - Jean, 1400-1410
    - Jean, Antoine et François, 1410-1438
    - Claude, fils d'Antoine, 1458-1502
    - Jacques de Bonne, 1520-1545
    - François, 1545-1578
    - Pierre, seigneur de la Motte, son cousin, hérite par droit de substitution, 1578
    - Marguerite, fille de François, hérite à la mort de son cousin Pierre, décédé sans, alliance, 1580 ; elle épousa François de Roux,
    - Jean-Louis, leur fils, 1637.
  • [Retour