TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES

MANDEMENT D'ARGENÇON.



ARGENÇON (Aujourd'hui SAINT-PIERRE-D'ARGENÇON)

État ecclésial:

Cette communauté formait deux paroisses de temps immémorial, Saint-Martin et Saint-Pierre-d'Argençon.

Saint-Martin-d'Argençon.

Saint-Pierre-d'Argençon.

Ordres hospitalier:

En 1331, la commanderie de Saint-Antoine-en-Viennois de Gap avait quelques revenus dans le mandement d'Argençon.

Administration et Justice:

Ce mandement dépendait de l'élection et de la subdélégation de Gap. Les seigneurs avaient une juridiction particulière, s'exerçant au XVIIe siècle, à Veynes, avec appel au vibailli de Gap.

État féodal:

Le mandement d'Argençon, comme toute la vallée du Buëch, depuis Serres jusqu'au col de la Croix-Haute, fit d'abord partie du comté de Die ; en 1166, Isoard, comte de Die, et son fils Pierre Isoard, en étaient encore les maîtres. Avant la fin du XIIe siècle, cette région tomba, par héritage, entre les mains des Artaud qui, issus de Roais, fille du dernier comte de Die, et d'Hugues, seigneur d'Aix, reconnurent la suzeraineté des Dauphins. Au XIIIe siècle elle avait été unie au comté de Gapençais.
- De même qu'il y avait deux paroisses, il y avait deux coseigneuries dans le mandement d'Argençon.

  • Osasica d'Argençon, 1190
    - R. Osasica, 1240-1270
    - Raymbaud et Isoard, 1280-1298
    - Le partage entre ces deux frères donne lieu à deux coseigneuries:
      Bertrand, fils de Raymbaud, 1319
      Guillaume d'Argençon, fils d'Isoard, 1318
  • - Osasica Flotte, 1297
    - Arnaud et Jean, 1309-1350
    - Osasica, fils d'Arnaud, 1364-1406
    - Jean, 1406-1424
    - Sochon, 1424-1446
    - Claude, 1464-1498
    - Jean, 1498-1541
    - Jacques,1541-1580
    - Pierre, 1580-1642 et Jacques, son frère, qui teste en 1624
    - Gaspard et Claude fils de Pierre, 1642, et Gabriel, fils de Jacques,1624-1629
      - Jean-Joseph, fils de Gaspard, meurt en 1692; Étienne, son cousin, fils de Claude, réunit les deux coseigneuries sur sa tête, en 1693
  • Il y avait encore dans cette terre quelques petites parts de seigneurie dont il est difficile de suivre la trace;

    Biographie:

    - FLOTTE (Joseph de), dit le marquis d'Argençon, né le 11 mars 1734, tué à Toulon, le 10 (ou le 26) septembre 1792.
    D'abord page de Louis XV, puis officier de marine, dont il conquit tous les grades par des actions d'éclat, capitaine de vaisseau en 1779, chef de division en 1786, commandant d'escadre en 1789, contre-amiral en 1792. Il avait accompli de beaux faits d'armes contre les pirates barbaresques. Il fut pendu et déchiré par les ouvriers du port de Toulon révoltés.

    [Retour]