TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES


LA SALLE (Renommée LA SALLE LES ALPES le 7 mars 1987)

État ecclésial:

L'église paroissiale de la Salle fut confirmée en 1120, sous le vocable de saint Marcellin, au monastère d'Oulx, par Ca­lixte II
- En 1450 une chapelle de Saint-Barthélemy y était fondée ; en 1516 les chapelles de Saint-Christophe, Saint-Thomas, Saint-Pierre et Saint-Paul, Saint-Fabien et Saint-Sébastien, Saint-Croix, Saint-Jacques et, Saint-Marceillin y payaient les décimes.
En outre, le hameau des Pannanches possédait une chapelle deNotre-Dame, celui du Béz une autre dédiée à l'Immaculée-Conception, et celui de Villeneuve une troisième à Sainte-Lucie.
En 1742 les seules chapelles payant des décimes étaient celles de Saint-Fabien et Saint-Sébastien, de Saint-Jacques et de Sainte-Madeleine.
Le clergé paroissial se composait, au siècle dernier, d'un curé et de deux vicaires pour le chef-lieu, de trois desservants disant le dimanche la messe dans les hameaux du Bez, des plannanches et de Villeneuve.
Les consuls payaient, en vertu de la transaction e 1747, au monastère d'Oulx, 118 livres pour la dime et seize setiers et demi de métayer à l'arche­vèque et au chapitre d'Embrun.

Ordres hospitaliers:

Les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem possédaient quelques revenus à la Salle; le commandeur de Gap en fit hommage le 27 juillet 1560.

Hospitaux:

En 1343 une maladrerie existait dans le territoire de cette paroisse

Administration et Justice:

La Salle dépendait de Briançon au point de vite administratif et judiciaire. C'était dans son territoire que, au moins depuis le XVIe siècle, le châtelain de Briançon faisait sa résidence.

État féodal:

Les mêmes familles nobles qui étaient possession­nées à Saint-Chaffrey l'étaient également à la Salle, qui en est limitrophe; il n'y a donc qu'à se reporter à la liste des seigneurs que j'ai donnée pour Saint-Chaffrey.
En 1413, Aynard et Louis de la Salle, Viet et Hugonet Charbonnel, Pierre Bérard et Jean Jeoffroy prètèrent hommage pour leurs alleux de la Salle et reconnurent devoir au Dauphin un cavalier armé pour ses chevauchées.
- Le Dauphin, par deux actes de juillet 1226 et de décembre 1232, constitua, au profit de la famille Bérard, un immense fief qui prit le nom de Fonds des Bérards, et qui, étant limité par les ruisseaux du Bez, de Prorel, de Champ-Foran et de la Salle, englobait les montagnes de Granon, l'Oule, Christol et Longuet, et, passant dans la vallée de Névache, s'arrètait seulement aux rives de la Clarée.
Le 14 septembre 1314, Jean II en racheta un tiers pour 120 florins d'or et l'exemption de toute redevance pour le surplus. Ayant passé des mains des Bérards dans celles de la famille Bermond, ce fief porta, au XVe siècle, le nom de Fonds des Bermonds ou, plus simple­ment, de l'alleu de la Salle.
Au XVIe siècle la communauté avait racheté les redevances féodales qu'elle payait en vertu de cette constitution de fief.

Industrie et Commerce:

1782. Jean-Baptiste Prat établit au hameau de Villeneuve une manu­facture de poterie
1783, Jean-Pierre Salle établit à la Salle une filature de coton qui occupa cinq cents ouvriers.
Jean-Antoine Prat y exploitait a la même époque, une assez importante fabrication de bas de haine, et quelques manufactures de draps grossiers y avaient été établies.

Histoire:

1742, un violent incendie détruit la Salle.

Biographie:

BÉRARD (Flocard), fils de Richard Bérard, seigneur de la Salle, et d'Arnaude, était, en 1328, abbé et prévôt du monastère de Saint­Laurent d'Oulx.

[Retour]