TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES


VITROLLES

État ecclésial

La paroisse de Vitrolles était placée sous le vocable de saint Michel. En 1708, il existait dans cette église deux chapelles, l'une de Saint-Michel et l'autre dont j'ignore le titre. L'évêque de Gap donna cette paroisse et ses dîmes à l'ordre de Saint-Antoine en Viennois, le 18 juillet 1311.
Il y avait deux prieurés à Vitrolles, celui de Saint-Michel appartenait aux moines Augustins de Chardavon et celui de Saint-Pierre de Douzard, existant déjà au XIIe siècle et appartenant à l'abbaye de Ganagobie, de l'ordre de Cluny, près Sisteron. Les bâtiments en fuient démolis pendant les guerres de religion.
L'ordre de Saint-Antoine auquel succéda, en 1778, celui da Saint-Jean de Jérusalem, était collateur de la cure et décimateur de la paroisse qui faisait partie de l'archiprêtré du Gapençais.

Ordre Hospitalier :

L'ordre de Saint-Antoine possédait à Vitrolles une importante commanderie qui avait emprunté à un torrent voisin le nom de la Déoulle. Le 18 juillet 1311, l'évêque de Gap lui fit don de ses revenus ecclésiastiques dans cette paroisse; le 28 mars 1471, la dame de Vitrolles lui fit encore des libéralités; dans le cours du XVIe siècle, on lui unit la commanderie voisine d'Esparron; au XVIIe celle de la Beaume-lès-Sisteron. A la suppression de l'ordre des Antonins (1778), ces biens tombèrent entre les mains des chevaliers de Saint-Jean.

Administration et Justice :

Voyez au mandement de Vitrolles

État féodal :

Comme à Barcillonnette. Une famille de Vitrolles, aujourd'hui éteinte, possédait des droits seigneuriaux dans cette terre

  • Guillaume de Vitrolles vivait en 1155
    Jacques et Raymond, 1200-1222
    Hugues, 1308
    Jean, 1334
    Hugues, 1372
    Isnard. 1389-1400
    Antoine, 1400-1458
    Pierre, 1458-1495.
  • Cette famille quitta alors le pays pour s'établir dans la Val-d'Oze

    Histoire :

    1193 Vitrolles est donné comme gage de la paix conclue entre Guillaume IV, comte de Forcalquier, et Alfonse d'Aragon, et comme garantie d'un mariage projeté entre leurs deux maisons souveraines
    1487, Louis de Moustiers, seigneur de Ventavon, s'empare de vive force de Vitrolles pour se venger de ce que les habitants avaient saisi ses troupeaux qui pâturaient dans leurs terres.
    1586, novembre, la dame de Vitrolles rend son château à La Valette, gouverneur de Provence, qui y fait entrer le capitaine Lartigue et cinquante soldats catholiques.

    Armoiries

    D'or à la fasce ondée d'argent à un pin sur un mont de sinople brochant sur le tout (Armorial général).

    Bibliographie

    BONNET (l'abbé). Les Antiquités de Vitrolles (Annales du Lotes, 1882, p. 180).

    [Retour]