Introduction


Le Livre de notre Famille


Patrick Cheylan

Introduction


Note -

D'après les recherches que j'ai commencé sur l'étude de la généalogie de notre branche de Cheylan, recherches que je n'ai pas continué, étant donnée la difficulté de retrouver la branche réelle à laquelle se rattache Laurent Cheylan né à Champcella. Dans cette paroisse à cette époque, fin XVIème début XVIIème  siècle la plupart des habitants sont des Cheylan, et beaucoup se prénomment Laurent, pour les différencier, ils portent un surnom.
Dans la région de Saint André des Alpes, dans les Alpes de haute Provence, ancien département des Basses Alpes, à une centaine de kilomètres au sud de Champcella, on rencontre beaucoup de familles Cheylan et aussi Chailan, Un hameau : "les Chaillans" et sous l'ancien régime une famille seigneuriale, voici ce que l'on peut lire dans l'armorial de Provence :
Chailan, orthographié aussi Chaylan, Cheilan, Cheylan, Chaillan, et Chailans.
Leurs armes : D'or à un cœur de gueules duquel sort une pensée de sinople.
Leurs titres successifs :
  Seigneur :
   De Moriez, canton de Saint André les Alpes
   Du Castellet et de Villevieille, canton d'Entrevaux
   De Clumane, canton de Barrême
    De Lambruisse, canton de Saint-André-les-Alpes. Toujours dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.
Famille maintenue noble à Moriez, Castellane et le Castellet en 1667 et 1668. (Le hameau des Chaillans dépend de Moriez.)
Pierre de Chailan, le dernier seigneur de Moriez, quand il vint se retirer dans son château de Haute Provence, après les guerres d'Amérique, était chef d'escale de la marine royale de Toulon, son épouse Cécile de Glandèves, appartenait à une famille des plus anciennes de Provence, - Deux filles qu'ils marièrent en 1785 et 1786. Tous leurs garçons étaient décédés jeunes.
En 1791; Pierre Chailan, comme beaucoup de provençaux, émigre avec sa famille en terre italienne, ses biens sont vendus en 1793, il meurt à Pise en 1795.